LUALABA: RETOUR DU GOUVERNEUR DE LA PROVINCE DU LUALABA, RICHARD MUYEJ MANGEZE MANS, A KOLWEZI APRES PLUSIEURS JOURS DE TRAVAIL DANS LA CAPITALE KINSHASA

Apres plusieurs jours de travail à Kinshasa, le Gouverneur du Lualaba est de retour dans sa juridiction ce mardi le 13 Mars 2018. Accueilli au bas de la passerelle par Madame le Vice-Gouverneur Fifi MASUKA SAINI, accompagnée de quelques membres du Gouvernement Provincial, du conseil provincial de sécurité, Richard MUYEJ MANGEZE MANS a répondu à des questions de la presse locale sur l’objectif de son déplacement et de son séjour à Kinshasa.

il a indiqué qu’il était dans la capitale sur invitation du Président de la République et du Gouvernement Central. Sur place, plusieurs dossiers et questions sur l’avenir de la Province du Lualaba ont été abordés.

Notamment le dossier relatif a la carrière minière ou l’entreprise minière WAYOU CDM de Kasulu oeuvre sur l’accord du partenariat avec le Gouvernement Provincial en vu de protéger le cobalt. Pour le Gouverneur, l’entreprise CDM est un partenaire minier important pour ce projet de Kasulu accepté et soutenu par le Président de la République, Joseph KABILA KABANGE et par le Gouvernement National. Il a en outre indiqué de nouvelles orientations issues du Chef de l’Etat seront imprimées a la continuité dudit projet.

Au sujet du nouveau code minier voté par le parlement et promulgué par le Chef de l’Etat, Richard MUYEJ a soutenu qu’il avait l’obligation, en qualité du représentant du Chef de l’Etat au Lualaba, de vulgariser ce nouveau code minier.

Avant d’avoir le bénéfice d’accueil par le groupe de Divar, le Gouverneur Richard MUYEJ a dit qu’il serait désormais régulièrement à Kinshasa pour des séances de travail relatives aux dossiers des élections en qualité du membre du noyau des élections au PPRD.

Il a enfin invité ses membres du Gouvernement, venus l’accueillir à l’aéroport de Kolwezi, de regarder tous dans la même direction pour le grand avenir du Lualaba.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *