LUALABA: FORUM EXPO SUR LA SOUS-TRAITANCE, LE MINISTRE PROVINCIAL DE LA JEUNESSE FIXE L’OPINION

Le forum expo sur la sous-traitance qu’à abrité la salle du cercle récréatif de Manika du 17 au 18 Avril 2018 a refermé ses portes. Événement organisé par des jeunes sous traitant de Kolwezi, sous le haut patronage du Gouvernement Provincial du Lualaba, a réuni plusieurs jeunes entrepreneurs actifs et aspirants ainsi que ceux universitaires.
Yves Daniel, docteur et expert en entrepreneuriat, venu de Canada, l’orateur principal de cette messe de l’autonomisation de la jeunesse.
L’entrepreneuriat, la sous-traitance et l’employabilité sont les trois grands points ayant constitué l’ossature de l’exposé de ce professeur d’université qui a tous relativisés à la responsabilité du jeune lualabais œuvrant dans une Province où la sous-traitance est exécutable dans les secteurs de développement.
Présent à cette clôture, le Ministre Provincial de la Jeunesse Ady NTAMBWE NAWEZI qui a cerné son exposé autour du rajeunissement du système éducatif congolais qui semble avoir fait son temps par rapport à l’évolution de la technologie et à la demande de la main d’oeuvre sur le marché. Pour le Ministre de la Jeunesse, en réformant cette éducation à tous les cycles, il sera possible de permettre à la jeunesse congolaise en général et lualabaise en particulier de gagner le marché de la sous-traitance. Pour Germain KANAHU, vice-président de l’Assemblée Provinciale du Lualaba, les jeunes du Lualaba doivent prendre connaissance de la loi sur la sous-traitance promulguée par le Chef de l’Etat Joseph KABILA KABANGE en 2017.
Nous avons noté aussi à cette rencontre, la présence de Marie Louise MUSENGA, Commissaire Général du Gouvernement en Charge de l’emploi.

Outre ces exposés, les jeunes universitaires et sous-traitants ont soumis leurs préoccupations relatives aux difficultés rencontrées sur terrain entre autres:
-Comment gagner les marchés en étant sous-traitant dès lors que la loi sur la sous-traitance prévoit un capital congolais ?
-Comment devenir entrepreneur digne de ce nom et tant d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *